Si vous allaitez, vous devez bien vous nourrir afin de garantir à votre bébé des nutriments qui favoriseront sa croissance et sa santé. Ceci étant, vous vous posez sans doute des questions sur les aliments et les boissons qui vous conviennent le mieux et sur la manière dont votre alimentation peut affecter votre lait maternel et votre bébé. On en parle ici. Suivez ces conseils nutritionnels importants.

Avantages à avoir une alimentation saine pendant l’allaitement 

Allaiter le bébé apporte de nombreux avantages pour la santé de la mère et de l’enfant. En faisant des choix sains concernant ce que vous mangez durant l’allaitement de votre enfant, vous obtenez tous les deux les nutriments dont vous avez besoin. 

A voir aussi : Quels sont les événements exclusifs les plus prestigieux faisant le luxe à Paris?

La plupart des gens obtiennent tous les nutriments dont ils ont besoin en mangeant des aliments sains. Si vous craignez d’avoir suffisamment de nutriments pendant l’allaitement, consultez https://bebe.news/ ou demandez à votre médecin si vous devez prendre des compléments alimentaires.

Manger des calories saines et éviter les calories vides.

Pour obtenir les nutriments dont vous avez besoin durant l’allaitement, assurez-vous d’inclure les aliments suivants dans votre alimentation :

Sujet a lire : Qui est le premier styliste du monde ?

  1. légumes et fruits ;
  2. Poisson, crustacés, coupes maigres de viande et de volaille, œufs, haricots et noix ou graines non salées ;
  3. lait écrémé, yaourt, lait de soja enrichi en calcium.

Limitez les aliments et les boissons qui contiennent beaucoup de calories « vides », qui proviennent des sucres ajoutés et des graisses solides. Les aliments et les boissons riches en calories vides comprennent les desserts, certaines collations, les viandes riches en matières grasses, les aliments frits et les boissons sucrées.

La consommation des crustacés 

Les poissons et les crustacés contiennent des nutriments qui peuvent aider votre bébé à mieux voir et à mieux apprendre. Mangez du poisson et des crustacés 2 à 3 fois par semaine. Assurez-vous d’inclure une variété d’options saines, telles que :

  1. Saumon
  2. Poisson-chat (poisson-chat)
  3. Crevettes ou gambas

En revanche, évitez de manger du poisson qui contient de fortes concentrations de mercure, en particulier l’espadon, le requin et le maquereau royal. Le mercure est un métal dangereux pour le développement du bébé.

Priorisez les sels minéraux 

Lorsque vous allaitez, votre corps a besoin de liquides supplémentaires, comme de l’eau et du lait faible en gras ou faible en gras. Essayez de boire un verre d’eau chaque fois que vous allaitez le bébé. Aussi, veillez à limiter ou éviter les boissons qui contiennent beaucoup de caféine ou de sucre ajouté.

La consommation du fer 

Pendant la période d’allaitement, les besoins nutritionnels augmentent et il faut consommer non seulement les aliments bénéfiques, mais aussi les portions recommandées pour la mère allaitante. Le cas du fer est clé, car son taux peut chuter lors de l’accouchement, et il est vital de le récupérer pour éviter des maladies comme l’anémie. Le régime alimentaire d’une mère qui allaite doit être varié et riche en nutriments.

La variation des aliments 

Un autre avantage d’inclure une variété d’aliments dans votre alimentation pendant l’allaitement est que cela permettra à votre bébé de se familiariser avec différentes saveurs, puisque votre alimentation influence le goût du lait maternel. Cela l’aidera à accepter plus facilement les aliments solides à l’avenir.

Afin que vous et votre bébé répondiez à tous les besoins nutritionnels, votre médecin peut vous recommander de continuer à prendre quotidiennement des suppléments de vitamines et de minéraux jusqu’au sevrage de votre bébé.